Published On:16-May-18

Yoguy Rafidison Kalidas et Rajeev Shantilal : Arrêtés pour trafic d’or à Bombay

Share This
TAGS

Le service indien de renseignement des Douanes (aérien) a effectué un coup de filet dimanche matin. Un ressortissant malgache et un franco-indien résidant à Antananarivo ont été arrêtés à Bombay (Mumbai) à leur sortie de l’aéroport…

 

Dimanche matin, l’appareil de la compagnie Jet Arways en provenance de Dubaï a atterri sur le tarmac de l’aéroport international de Bombay (Mumbai). Comme tous les autres passagers, deux personnes sortent de l’appareil et franchissent les douanes… Mais, si les autres passagers sont sortis sans encombre des contrôles, Yoguy Rafidison – Kalidas et Rajeev Shantilal sont soumis à une fouille plus minutieuse, conduisant à la découverte de 7,3 kg d’or en contrebande…

Ce coup de filet des services des Douanes indiens a été révélé par les journaux indiens, dont « The Times of India » dans sa livraison du 14 mai 2018. Il a été indiqué dans les colonnes de ce journal qu’une autre personne a été arrêtée dans le cadre de l’affaire, elle serait celle chargée de réceptionner le colis… Les trois suspects seront présentés devant le tribunal lundi prochain, apprend-on.

Les confidences d’un douanier aux journalistes indiens ont permis de savoir que l’un des suspects a reconnu devant les enquêteurs avoir effectué de la contrebande d’or plusieurs fois par le passé. Des propos corroborés par les services des douanes qui ont constaté les va-et-vient des deux hommes au cours des derniers mois, poussant les limiers indiens à faire beaucoup plus d’attention à eux et à leurs bagages.

Les fouilles approfondies ont en effet permis aux douaniers la découverte des métaux précieux camouflés dans des ceintures faites sur-mesure.  Et leur interrogatoire a fourni aux enquêteurs des éléments ayant permis de tendre un piège et d’arrêter à leur complice chargé de réceptionner les marchandises illicites.

Selon des indiscrétions, les deux personnes incriminées ont effectué environ une cinquantaine de déplacements en Inde. Et, la valeur des marchandises exportées illicitement s’élèverait à 5,5 milliards FMG. Ces faits tendent vers la confirmation de l’existence d’un réseau mafieux qui réussit toujours à se faufiler entre les mailles… Comme l’affaire sera présentée au tribunal prochainement, les yeux des observateurs seront rivés sur Mombai…

 

 

 

Thierry R.