Published On:12-Oct-17

Université de Mahajanga-Riposte des étudiants grévistes

Share This
TAGS

Les étudiants en grève n’ont pas attendu longtemps pour riposter face à la déclaration des étudiants antigrèves. Ces derniers ont annoncé, lors de leur déclaration, que 90% des revendications au sein du campus ont été déjà accordées. Le payement de la bourse a déjà été réglé lors d’une rencontre avec des responsables auprès de l’Université. Il a été annoncé que le payement se fera très bientôt. Concernant le logement, le groupe d’étudiants contre la grève a démenti le fait qu’aucune expulsion n’a eu lieu aux cités universitaires, mais une organisation sera en vue. Toutefois, toute décision ne sera prise sans une rencontre avec les étudiants et les responsables. Cette déclaration n’a pas plu aux grévistes, rassemblés dans le BDUM ou Bureau des Étudiants de l'Université de Mahajanga. Ce sont ces derniers qui mènent la grève et depuis hier, ils étaient de nouveau descendus auprès de l’entrée du campus pour se manifester. Ils sont bien préparés pour cela. D’ailleurs, ils ont déjà prévu la banderole avec leur revendication inscrite, ainsi que les pneus qui ont été brûlés afin de montrer qu’ils sont bien sérieux dans cette démarche. Cette confrontation était à craindre et pas plus tard qu’hier, elle a déjà eu lieu. Actuellement, la situation se déroule entre les étudiants eux-mêmes. Pour en revenir à la revendication des membres du BDUM, ils exigent l’affichage du calendrier de la bourse. Ils exigent à ce qu’aucun d’eux ne soient expulser de la cité universitaire. Ils exigent, aussi, la réduction du frais d’inscription et de réinscription. Puis, ils exigent la démission d’un professeur de l’Université en charge de la filière  Géologie-Paléontologie-Muséologie. En effet, pour la dernière revendication, les étudiants n’ont aucun droit de placer ou bien de relever un professeur de ses fonctions. Par ailleurs, ils peuvent soumettre leur réclamation au niveau du conseil de discipline, le seul apte à décider et à trancher. Hier aussi, les étudiants ont décidé de mener leur grève tous les jours jusqu’à ce qu’ils auront gain de cause.

 

Njara Fih