Published On:12-Oct-17

Randriamalala Harijaona-« La Constitution doit être peaufinée avant les élections »

Share This
TAGS

Ce n’est plus qu’une question de jours avant que les parlementaires ne rejoignent l’Assemblée nationale pour leur deuxième session ordinaire. A l’heure où l’on parle, plusieurs projets de loi y sont déjà parvenus et d’autres sujets comme la révision constitutionnelle retiennent encore l’attention.

 

Harijaona Randriarimalala plus connu  sous le nom de Jaona Elite, député du district d’Antananarivo-Avaradrano, réfute les allégations selon lesquelles les députés malgaches ne travaillent pas suffisamment. « Nous sommes à plusieurs jours de l’ouverture de la session et nous avons déjà 14 projets de loi à étudier ainsi que 3 propositions de loi émanant des parlementaires eux-mêmes. Je suis sûr que d’autres projets de loi seront encore soumis jusqu’à la fin de cette session ordinaire », a-t-il mentionné. Pour sa part, il s’est déjà attelé à l’étude de ces différents projets de loi.

 

Sur le plan politique, la révision constitutionnelle est un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre. En tant que président du groupe parlementaire HVM, l’élu du district d’Antananarivo Avaradrano a apporté son avis sur ce sujet. « C’est seulement après l’élection de Hery Rajaonarimampianina que nous avons commencé à utiliser la nouvelle Constitution de la 4ème République, et nous avons noté plusieurs contradictions. Raison pour laquelle je soutiens que l’actuelle Constitution a besoin d’être peaufinée » a-t-il suggéré. Il a d’ailleurs insisté sur le fait qu’il n’y a pas que les membres de l’Exécutif qui pensent que ladite révision est nécessaire, bon nombre de parlementaires partagent également cet avis.

 

« La discussion autour de la révision constitutionnelle ne date pas d’hier. Au niveau de l’Assemblée nationale, nous avons déjà commencé à discuter de l’éventualité d’une telle révision après notre première session parlementaire, en mai dernier. Actuellement, nous constatons que même l’Exécutif partage cet avis », a-t-il stipulé. Au niveau du timing, Jaona Elite insiste sur le fait que la révision constitutionnelle doit être étudiée lors de cette session parlementaire. « Si nous ajournons ce sujet en mai, lors de la prochaine session ordinaire, ce sera trop serré au niveau timing. Ainsi, les parlementaires doivent discuter de ce sujet lors de cette session car la révision est surtout nécessaire au vu des prochaines élections », a-t-il renforcé. Il a argumenté ses propos avec l’exemple kenyan et l’incertitude qui règne autour de la tenue des élections. Un mauvais exemple que Madagascar ne devrait surtout pas reproduire ; d’où, la nécessité de « peaufiner la Constitution », selon le parlementaire du district d’Antananarivo-Avaradrano. Et tant qu’à faire, mieux vaut cette révision se fasse avant les élections présidentielles pour assurer des scrutins libres et transparents.

 

Niaina. H.