Published On:11-Oct-17

Lutte contre l’épidémie de peste-Le président Hery Rajaonarimampianina rassure la population

Share This
TAGS

 

Hier, le président Rajaonarimampianina est venu rencontrer tous les responsables qui s’engagent dans la lutte contre l’épidémie de peste. En effet, la santé de la population est primordiale pour l’Etat malgache. Le président rassure la population à l’aide des actions qu’il a effectuées hier.

 

« Travaillons ensemble pour combattre l’épidémie de peste », c’est ce que le numéro un de l’Etat a tenu à renforcer hier, lors de sa rencontre avec les responsables sanitaires auprès du ministère de la Santé publique à Ambohidahy. En effet, le chef d’Etat a effectué une descente dans plusieurs endroits dans la capitale, et ce, pour surveiller et confirmer l’engagement de chaque personne dans la lutte contre la peste actuellement. Une initiative qui nous montre son dévouement dans sa lutte. Tout d’abord, le président a effectué une descente auprès du dépôt de médicaments de la société salama à Tanjombato. C’est le distributeur de médicaments à travers Madagascar.  En effet, les agences annexes étaient déjà mises en place dans toutes les régions de Madagascar. Durant son passage, le chef de l’Etat a pu confirmer l’abondance de stock de médicaments pour la lutte contre la peste. Ce sont des médicaments de prévention, de traitements ainsi que des matériels de protection individuelle. Ainsi, le président Hery Rajaonarimamapianina rassure la population que Madagascar possède suffisamment de médicaments pour combattre cette maladie.

 

Par ailleurs, tous ces médicaments seront distribués dans toutes les régions de Madagascar, surtout celles qui sont les plus touchées par cette épidémie. Et ce, à travers les agences de dépôt Salama dans toutes les régions. Une unité de distribution disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Ainsi, toutes les pharmacies et les centres de santé de base seront priés d’effectuer des commandes en cas de rupture de stock, selon les explications du responsable.

 

On est en guerre

 

« On est actuellement en guerre. Mais heureusement, on a suffisamment d’armes et des minutions », rassure le président. Par ailleurs, la peste est une maladie qui se guérit. Encore, Hery Rajaonarimampianina a affirmé qu’il faut agir au plus vite pour combattre cette épidémie. Il a donc recommandé la population de consulter dans l’immédiat les médecins en cas de suspicion. Le chef d’Etat a également félicité tous les responsables sanitaires pour les efforts qu’ils ont effectués jusqu’ici dans le cadre de la lutte contre la peste. Il a aussi rappelé que la lutte contre cette épidémie s’effectue chaque année. « On a pu le vaincre l’année dernière et je vous rassure qu’on le vaincra encore cette année », affirme-t-il. C’est pour cela que le président incite la mobilisation de tous les membres du gouvernement de collaborer ensemble dans la lutte contre cette épidémie. Pour montrer son entier dévouement dans cette lutte, le président a assisté à la réunion journalière de la cellule de crise auprès du ministère de la Santé publique à Ambohidahy.

 

Les tests de diagnostic rapide en abondance

 

Apres cela, le président de la république a également visité l’Institut pasteur. Une visite de confirmation de l’abondance de stock de tests de diagnostic rapide. Actuellement, le stock de TDR est à 1 300, mais leur fabrication se poursuit. Cette semaine, l’institut est en train de fabriquer plus de 6 000 TDR. Selon les explications, plus de 18.000 TDR seront fabriqués par cet institut jusqu’à la fin de ce mois. Ce qui nous montre que Madagascar aura tous les équipements nécessaires pour lutter contre la propagation de cette épidémie. Pour le fonctionnement des analyses,  les responsables auprès de l’institut ont affirmé que grâce à l’aide fournie par l’Institut pasteur de France, les résultats des tests seront disponibles en seulement 5 heures, si cela nécessite 48 heures auparavant. Une action qui facilitera la procédure du traitement dans les hôpitaux, selon encore les explications.

 

L’OMS s’engage

 

En effet, tout organisme international et national se donne la main actuellement pour mener ensemble la lutte contre l’épidémie de peste. Pour rappel, le 9 octobre dernier, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé avec sa délégation ont effectué une rencontre avec le président de la république Hery Rajaonarimampianina. Toutes les démarches de la lutte contre la peste étaient discutées durant cette rencontre. Notamment, le sujet de la rencontre s’est basé sur la récente livraison de 1 190 000 doses d’antibiotiques par l’OMS, déjà réceptionnées par le ministère de la santé publique, auxquelles s’ajouteront très prochainement 244 000 doses supplémentaires. Ces médicaments seront utilisés à des fins curatives et prophylactiques. Ceci permettra de traiter 7 000 patients et de protéger jusqu’à 100 000 personnes qui étaient en contact avec une personne affectée. Notons que les établissements de santé, les dispensaires ambulants seront les bénéficiaires de ces médicaments.

 

Hier, l’OMS a fourni des équipements de protection, des produits et matériels de désinfection, de désinsectisation, et de lutte contre les rongeurs comme des blocs de raticide, boîtes de kartman et des tablettes. La boîte de Kartman qui servira à tuer les puces et les rats. C’est un matériel fabriqué à Madagascar. Ainsi, 2 000 de ces matériels sont à la disponibilité de la capitale. Des matériels qui seront distribués dans les 192 fokontany et dans les autres régions de Madagasacar. Une cérémonie effectuée au DHL Ankorondrano, une remise de médicaments et intrants, assistée par le président de la république. Pour rappel, l’OMS a rapidement débloqué 1,5 million USD, à titre de fonds d’urgence, pour aider immédiatement Madagascar jusqu’à réception d’un financement plus conséquent.

 

Appui du gouvernement américain

 

C’est à travers l’Agence des États-Unis pour le développement international que le gouvernement américain apporte son aide à Madagascar dans le cadre de lutte contre la peste. A part les agents communautaires, le gouvernement américain a fourni 10 véhicules comme clinique mobile qui étaient déjà disponibles depuis lundi dernier. Ces véhicules faciliteront le transport des patients dans les centres hospitaliers. 4 autres véhicules seront offerts au district de Toamasina cette semaine. C’est un partenariat entre le gouvernement américain et l’OMS. A part cela, à travers l’ambassade américaine, des matériels et équipements sanitaires ont été offerts au ministère de la Santé publique. Il s’agit de 230 000 gants et 100 000 masques.  71 000 autres masques et 32 000 gants arriveront bientôt.

 

Nampoina R.