Published On:15-May-18

Hery Rajaonarimampianina : La réponse du berger à la bergère

Share This
TAGS

Hier, au Palais des sports et de la culture de Mahamasina, le Président Hery Rajaonarimampianina a partagé sa désolation face à la crise politique qui frappe le pays depuis quelques semaines. Fervent défenseur de l’alternance démocratique et acteur du développement économique, le Président n’a pas manqué de rappeler à ses compatriotes pour la énième fois, le contrecoup des troubles politiques sur la croissance économique. Il a saisi cette occasion pour insister que la tenue de l’élection selon les dispositions constitutionnelles est la seule issue envisageable.

« Pour ceux qui se demandent où est passé le Président depuis le début de la crise, je tiens à réitérer que je suis là. Que je travaille sans relâche pour le développement effectif de Madagascar », a-t-il clamé haut et fort hier au Palais des sports et de la culture. Fidèle à ses principes et  à ses engagements, Hery Rajaonarimampianina a répondu à ses détracteurs, à travers un discours d’apaisement. Il appelle la population malgache à faire preuve de discernement et de ne pas se laisser embobiner par les manipulations politiques. Madagascar ne mérite plus de vivre une autre crise politique.

En début d’année, le Président Hery Rajaonarimampianina a promis aux Malgaches que les élections se tiendront selon les dispositifs constitutionnels et il a réitéré cet engagement hier. « Respectons la législation et la Constitution comme à la prunelle de nos yeux. Ensemble, nous organiserons une élection transparente, inclusive, respectant le précepte de la démocratie », a souligné le Président de la République hier. Il n’y a pas de meilleures voies que l’élection pour affirmer la volonté du peuple et le Président tient à redonner aux Malgaches ce pouvoir. Ayant accéder à la présidence par la voie des urnes, Hery Rajaonarimampianina reste convaincu que l’alternance démocratique est incontournable pour le développement de Madagascar.

Dimanche dernier, le pays a commémoré le 46ème anniversaire du 13 mai 1972. Après plus de quatre décennies de crise cyclique, il est plus que temps pour les Malgaches de tirer les leçons du passé. Après l’indépendance, Madagascar avait une bonne position dans le rang mondial, en matière de développement. 55 années après où en sommes-nous ? Les différents mouvements populaires ont eu l’effet inverse que le développement économique tant espéré par chaque citoyen.

 Le Président a rappelé à tout le monde qu’en 2014, année de son investiture, le pays était pénalisé par la Communauté internationale suite à une crise. 92% de la population vivaient sous le seuil de la pauvreté. Un triste héritage laissé par la Transition. Quatre ans après, Madagascar est revenu dans le concert des nations et le pays s’est, petit à petit relevé, sur le plan économique. Il est hors de question de replonger le pays dans une autre crise.

En s’adressant à la population hier, le Président Hery Rajaonarimampianina a fait appel à l’apaisement. Ayant mis en place une politique d’ouverture, le chef d’Etat a réitéré sa volonté d’œuvrer sans relâche pour le maintien la paix sociale et les acquis de Madagascar en matière de développement économique.