Published On:16-May-18

Centrale solaire d’Ihazolava : Branchée au réseau interconnecté d’Antananarivo

Share This
TAGS

La centrale solaire d’Ihazolava à Ambatolampy vient d’être branchée au réseau interconnecté d’Antananarivo et n’attend que la fin de l’essai technique pour produire les 20 MW promis.

Le ministre de l’Eau, de l’énergie et des hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, a partagé une bonne nouvelle concernant les avancées sur la construction de la centrale solaire d’Ihazolava Ambatolampy. Désormais, cette centrale est branchée au réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) mais la production n’a pas encore démarré. Il s’agit en effet de la connexion des lignes de transport au RIA. En attendant et dans une mesure de prévention, ces lignes de transport reçoivent de l’électricité même si celle-ci n’est pas encore vendue. La société Green Yellow, responsable du projet, a souligné qu’elle est en train de finaliser la construction de la centrale. Cette dernière est censée produire 20 MW et cela s’ajouterait au RIA une fois achevé. Comme l’a souligné le ministre du MEEH Lantoniaina Rasoloelison, c’est une première étape dans la production d’électricité via les énergies solaires pour Antananarivo. Le pays n’est qu’à ses débuts mais l’objectif est de pouvoir fournir de l’électricité pour 70% de la population malgache d’ici 2030 et ce, à travers les énergies renouvelables. Ceci est un objectif à long terme car depuis longtemps, rien n’a été fait à Madagascar en matière d’amélioration des infrastructures électriques. Le ministre du MEEH a rappelé que la plupart des installations datent d’avant l’indépendance et c’est un peu compréhensible si des coupures surviennent actuellement.  

32 ans sans coupure d’électricité

Plus les lignes de transport sont vieilles, plus elles perdent de l’électricité. Si on regarde bien les quelques poteaux en béton, l’on peut s’apercevoir encore le nom de la société Eau et Electricité de Madagascar (EEM) qui a été la société ayant exploité le secteur avant 1976. L’Allemagne vient de fêter ses 32 ans sans coupure d’électricité et comme anecdote, les Allemands sont payés pour utiliser de l’électricité. L’Allemagne a imposé une politique énergétique ambitieuse basée sur une transition en douceur vers l’électricité verte. A Madagascar, la transition a démarré et comme celle de l’Allemagne, elle se fait en douceur mais cela ne veut pas dire que cela va attendre 2030. Le MEEH a déjà sorti un planning pour remplacer les transformateurs dans tout Madagascar et changer par la même occasion les lignes de transport à Antananarivo. L’Etat actuel possède l’ambition et la volonté de changer la tendance énergétique à Madagascar, chose que ses prédécesseurs n’y ont même pas pensé. Grâce à ses partenaires comme Green Yellow, l’Etat pourrait atteindre ses objectifs aussi rapidement.

 

 

Racl.R