Published On:11-Oct-17

Braquage à Ambohitrarahaba -Crime barbare et enlèvement d’une fillette de 6 ans

Share This
TAGS

Les actes de banditisme se suivent et ne se ressemblent pas. Hier, un autre stade vient d’être dépassé au vu du cadavre d’un garçon âgé de 12 ans laissé par un ancien employé de maison et ses hommes de main dans un domicile sis à Ambodivary, Ambohitrarahaba.   

 

 

 

La vie des parents des petits Razafindrazaka s’est littéralement transformée en un véritable cauchemar en quelques heures. Hier, vers la fin de l’après-midi, leurs deux enfants, restés seuls à leur domicile n’ont rien pu faire contre les hommes venus dans le seul but de leur faire du mal. Pour des raisons encore inconnues, cette opération s’est également transformée en une scène de crime barbare, voire sauvage. L’ainé de la famille, âgé de 12 ans, a en effet perdu la vie de manière bestiale, les mains ligotés derrière le dos, la tête tranchée par une hache retrouvée dans le domicile et les yeux ôtés de leur orbite. C’est seulement après la perpétration du crime que la bande a tranquillement quitté les lieux avec la petite Hiancy, âgée de 6 ans, sans laisser aucune trace d’effraction. C’est en rentrant au domicile comme chaque soir que la mère de famille a averti les forces de l’ordre, totalement effondrée à la vue du corps inanimé et ensanglanté de son fils ainé au milieu de la douche. Quelques heures après ce crime et cet enlèvement, l’avis de disparition de Hiancy Razafindrazaka a déjà été partagé plus d’une centaine de fois pour permettre à quiconque de livrer des informations et accélérer les recherches.

 

 

 

Les premières informations obtenues auprès de la Gendarmerie rapportent que les principaux soupçons sont fixés sur l’employé de maison renvoyé dimanche dernier pour avoir été pris en flagrant délit de vol d’argent. Quelques jours auparavant, les victimes venaient tout juste de conclure la vente d’un véhicule d’occasion tout terrain et avaient conservé l’argent chez eux. Par ailleurs, cet employé de maison aurait été aperçu hier par certains voisins en milieu d’après-midi au domicile des Razafindrazaka, laquelle ne porte aucune marque d’effraction. En plus du mobile de ce crime sauvage et de l’enlèvement de cet enfant défini comme le vol, la vengeance a visiblement motivé ces criminels à agir de la sorte.

 

 

 

Hier, aux dernières heures, les éléments de la Gendarmerie ont confirmé avoir retrouvé la petite Hiancy de l’autre côté de la ville à Ambohidratrimo, après qu’une information sur l’abandon d’une fillette correspondant à la description de la victime a été relayée sur Facebook. Cette dernière information a corroboré les soupçons pesant sur l’ex-employé de maison, originaire d’Ambohidratrimo. Actuellement, les forces de l’ordre sont à pied d’œuvre et ont déployé les moyens nécessaires pour trouver les auteurs de ces crimes dans les plus brefs délais.

 

 

 

Laza Marovola